Le groupe

Historique


Rénovation et réhabilitation

Marc Celaries, fondateur et âme du groupe Natekko, fait ses premières armes dans le secteur immobilier par une activité d’opérateur-rénovateur-investisseur, qu’il exerce selon les opportunités du marché. Il assure entre autre la rénovation de nombreux immeubles à fort potentiels comme l’ancien siège de la SDBO rue de la Rochefoucauld, ou le 12-14 avenue Raphaël dans le 16e arrondissement. Une fois réhabilités, ces immeubles sont loués ou revendus selon la demande. Certains sont gardés en patrimoine comme le 5 rue Blondel à Courbevoie, qui deviendra plus tard le siège du groupe Natekko.

La construction bois

Convaincu par les vertus de la construction bois et les nombreux avantages qu’elle procure en termes de confort et de durabilité, au-delà de ses atouts écologiques évidents, Marc Celaries acquiert un foncier à Méribel en 2007, pour en faire un hameau de chalets haut de gamme tout en bois. L’expérience est concluante. Il décide de poursuivre dans cette voie, et optimise son système de construction en ossature bois. C’est ainsi que nait officiellement le groupe Natekko.

La recherche d’innovations constantes

Les enjeux écologiques pour l’immobilier de demain impliquent la nécessité de construire durable et raisonnable. Cette réalité conforte Natekko dans la volonté d’améliorer en permanence ses procédés de construction et les performances environnementales de ses bâtiments. Ses équipes restent constamment à l’affût des dernières innovations pour améliorer le cadre de vie et minimiser l’impact écologique. Géothermie, aérothermie, énergie solaire, récupération des eaux de pluie… le groupe propose toutes les dernières avancées en la matière dans ses projets.

Des projets écologiques novateurs

Toujours à la pointe en matière de procédé environnementaux, chaque réalisation du groupe Natekko constitue un petit évènement. En 2009, il livre en Loire-Atlantique, à Pornichet, au cœur d’un site protégé, une résidence de tourisme de 150 maisons et appartements réalisés en bois et utilisant la géothermie, dont la totalité sera vendue en Scellier à la fin de cette même année. Cette réussite convainc le groupe de proposer aux collectivités locales des Eco-domaines composés de logements résidentiels et sociaux en bois BBC, dans un environnement harmonieux. Le domaine du Bois-Fresnais à Ballainvilliers (91) en sera la première concrétisation.


Le premier immeuble à énergie positive

En parallèle au logement, le groupe Natekko apporte également sa vision et son savoir-faire dans l’immobilier tertiaire. Associé à une jeune équipe d’architectes brésiliens Triptyque, il est choisi en 2009 pour réaliser le siège de l’INPI à Courbevoie. Le projet proposé séduit pour son image valorisante, son prix d’acquisition, et sa performance en développement durable : livré en septembre 2012, il devient le premier bâtiment tertiaire à structure bois et à énergie positive de plus de 1200m2, et reçoit le grand prix du SIMI 2012.

Une nouvelle dimension avec la gamme E+

Fort de ce succès, le groupe continue de capitaliser sur ce savoir-faire original en développement durable, et élabore des concepts qu’il propose aux différents grands utilisateurs pour leurs sièges sociaux : dernières innovations écologiques, standards intérieurs priorisant le bien-être et la haute technologie, et travail d’extériorisation en phase avec l’image de la société : c’est ce que propose désormais Natekko avec sa gamme d’immeuble PhénomènE+.

Un regard tourné vers l’avenir

Aujourd’hui, le groupe Natekko a changé de dimension et dispose d’une expertise reconnue et même saluée par la profession au travers de ses nombreuses récompenses acquises (SIMI, prix national de l’art urbain…).

Le regard tourné vers l’avenir, il aspire à préserver cet esprit d’innovation qui fait l’ADN du groupe, pour construire des bâtiments toujours plus performants et agréables à vivre, dans une logique de développement durable.